HISTOIRE du MOULIN


Mémoire du Moulin

Au début du XVIème siècle, le seigneur d’Auriac de Bourzac fit construire sur la rivière Lizonne un moulin à huile, appelé autrefois treuil, pour transformer les noix de ses importantes noyeraies. Sous son influence, et celle des seigneurs de La Valette, la région a connu plusieurs siècles de prospérité et les moulins se sont développés. Le Moulin du Treuil n'a pas échappé à cet essor et s’est agrandi pour recevoir jusqu’à trois paires de meules qui ont moulu le grain de la vallée. Il est resté ainsi la propriété des seigneurs d’Auriac jusqu’en 1831.
L’avènement de la machine à vapeur et de la fée électricité vont sonner le glas de la petite minoterie traditionnelle et, entre 1831 et 1850, le Moulin du Treuil va changer cinq fois de propriétaires et perdre au passage, lors d’une importante transformation, une paire de meules pour faire place à un banc de sciage.
En 1931, le moulin est vendu à une famille de riches commerçants picards. Le moulin s’arrête définitivement de tourner puis, lentement, faute d’un quelconque entretien, se détériore inexorablement.

L'état du Moulin a sa découverte en 2001

Découverte du Moulin en 2001

En 2001, Brigitte et Patrick découvrent le site et rachètent la propriété en 2003. Ils engagent aussitôt d'importants travaux. Ils extraient des ruines du moulin le mécanisme et les meules miraculeusement en bon état. L'année suivante, ils entreprennent son nettoyage et la remise en état intégrale des 1,8 km de canaux. Il est encore temps de sauver le moulin d'une mort certaine, mais il faut faire vite.

Le moulin après quelques travaux en 2003

Les premiers travaux sur le Moulin en 2003

Histoire récente

Depuis le 27 janvier 2006, l’eau franchit à nouveau la chute baignant l'endroit de sa douce sonorité cristalline.

Le moulin en 2006

Le Moulin dans tous ses états en 2006

A cette même date, a débuté un vaste programme de restauration des bâtiments afin de rénover de façon traditionnelle le site qui, tout en respectant et valorisant le patrimoine historique, apportera le luxe et le confort moderne. Trois gîtes et deux chambres d'hôtes sont nés d'une première phase de restauration. Au cours de ces travaux, le four à pain a été mis à jour sous la maison du meunier.

Il reste encore beaucoup de travail pour une remise en état fonctionnel.
Notre souhait est de réhabiliter le moulin pour que sa roue entraîne à nouveau le mécanisme, les meules à farine et le moulin à huile de noix.
La vallée résonnera alors du doux chant de l’eau dans la chute et du lent battement des pales de la roue.
Nous aurons fait revivre une partie du patrimoine du village et les traditions pourront se perpétrer : soirées d’ennoyage autour du feu avec histoires « des anciens », pressage des noix pour en extraire l’huile si délicate ou encore la mouture des grains de blé et la confection des pains à l’ancienne dans le four à pain.

 


Tous droits réservés © 2010-2016 "Le Moulin du Treuil"